Au revoir Septembre et bonjour Octobre…. ROSE !

Hello hello !

Et bienvenue dans ce mois d’octobre ! Le mois de septembre est passé pour moi à une vitesse folle, je n’arrive pas à réaliser qu’il est déjà terminé… J’ai aussi le sentiment de me dire ça à chaque fin de mois…. 😉

Bref ce n’est pas le sujet du jour. A vrai dire pour aujourd’hui normalement c’était un article food qui était au programme, une petite recette Cookeo.

Et puis mardi matin, 1er octobre, sur le trajet du boulot je regarde les posts de mes copines sur Instagram et je tombe sur celui-ci, d’Anne (What About Nice !). Immédiatement je suis séduite par l’idée, par l’originalité dans sa façon de sensibiliser à la cause. Et immédiatement je partage l’info dans ma story avec l’envie d’y participer à mon petit niveau.

Et puis je cogite un peu, mes pensées divaguent sur le sujet, sur ce sujet qui moi aussi me touche de près. Moi aussi j’ai connu quelqu’un de très proche qui s’est battue contre ce fichu cancer, qui n’est plus là depuis longtemps maintenant mais qui me manque encore chaque jour.

Les pensées continuent de s’agiter dans tous les sens et je me rends compte d’une chose : Octobre Rose j’ai le sentiment d’en avoir toujours entendu parler, ce mois d’octobre dédié à la prévention, à l’information sur son importance. Et pourtant je m’aperçois que je n’ai pas vraiment connaissance de ce qui se passe « derrière », des actions menées durant ce fameux mois rose.

Vous connaissez mon envie perpétuelle d’aller au bout des choses, ni une, ni deux, je fais mes petites recherches pour y voir clair. Et puis comme souvent me vient l’envie de partager ça avec vous… Et nous y voilà, article du jour !

Derrière Octobre Rose : l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en !

So'MakeUp Blog Octobre Rose

Cette Association a été créée en France en 1994 par le magazine Marie Claire et le groupe Estée Lauder. 2019 marque leur 25ème anniversaire de mobilisation !

L’idée de départ était pour ces deux groupes d’unir leurs forces pour créer une association dont le but était de combattre le Cancer du Sein. A l’époque cette maladie bien que très répandue était en quelque sorte taboue, personne n’en parlait et encore moins se mobilisait.

Au départ cette association avait deux grandes missions : d’une part sensibiliser le grand public à la notion de Cancer du sein et d’autre part soutenir la recherche. Ces deux missions sont toujours les fondements de l’association aujourd’hui.

Le cancer du sein

Il faut savoir qu’en France, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent de la femme et la première cause de décès par cancer chez les femmes.

Cependant et depuis des années il y a eu de nombreuses améliorations, comme une prise en charge précoce facilitée par le dépistage qui permet des traitements mieux ajustés notamment.

Infos et chiffres-clés (issues du site de l’association)

En France, avec près 12 000 décès chaque année, les cancers du sein sont le 1er cancer chez la femme et ceux qui entraînent la plus grande mortalité

  • Près de 58 000 nouveaux cas dépistés en France chaque année
  • Dans plus de 8 cas sur 10, ce cancer touche des femmes âgées de 50 ans et plus
  • Près de 50% des cancers du sein sont diagnostiqués entre 50 et 69 ans et environ 28% sont diagnostiqués après 69 ans
  • Environ 10 % des cas de cancer du sein se manifestent chez les femmes âgées de moins de 35 ans
  • 1% des cancers du sein concerne des hommes
  • Les cancers du sein les plus fréquents (95 %) sont des adénocarcinomes, qui se développent à partir des cellules épithéliales de la glande mammaire
  • 5 à 10% seulement des cancers sont d’origine génétique et 85% sont sporadiques et isolés
  • 50% des cancers du sein n’ont aucune cause identifiée
  • En plus du risque de récidive du cancer au niveau du sein traité, une femme qui a eu un cancer du sein a un risque 3 à 4 fois plus élevé de développer un nouveau cancer du sein qu’une femme du même âge. Ce risque justifie un suivi régulier et prolongé
  • S’il est dépisté à un stade précoce (c’est-à-dire à un stade peu avancé de la maladie), ce cancer peut être guéri dans 9 cas sur 10
  • Les traitements sont de mieux en mieux adaptés à chaque forme de cancer et ceci grâce aux progrès de la recherche

Petit rappel :

Entre 25 et 50 ans :

Un examen clinique de vos seins (palpation) est recommandé tous les ans dès l’âge de 25 ans.

Avant l’âge de 50 ans, il est inutile de recourir à des actes de dépistage du cancer du sein, sauf si vous avez un niveau de risque considéré comme élevé ou très élevé (données à voir directement avec votre médecin).

Entre 50 et 74 ans :

Tous les deux ans vous recevez un courrier d’invitation pour la réalisation d’un examen clinique et d’une mammographie (examen radiologique) chez un radiologue agréé, dans le cadre du programme de dépistage organisé du cancer du sein. L’ensemble est pris en charge à 100% par l’assurance maladie, sans avance de frais. Il faut savoir que par précaution, les mammographies jugées normales sont revues systématiquement par un second radiologue expérimenté.

Après 74 ans :

Passé cet âge, il n’existe plus de relance systématique tous les deux ans pour le dépistage. C’est à la patiente de voir directement avec son médecin traitant quelle est la suite la plus opportune à donner.

Campagne de communication #OctobreRose

Comme chaque année au mois d’octobre, l’Association Le Cancer du Sein, Parlons-en ! organise une grande campagne nationale de sensibilisation. Le but est d’informer le plus grand nombre sur la nécessité absolue d’un dépistage précoce et d’un suivi médical.

De nombreuses marques s’associent à la démarche afin de véhiculer ce message le plus largement possible.

Forcément nous sommes sur un blog beauté donc je ne peux m’empêcher de vous citer certaines marques cosmétiques qui agissent pour cette cause, en proposant des collections limitées de produits sérigraphies Octobre Rose.

Je pense notamment à Estée Lauder qui chaque année propose son célèbre sérum Advanced Night Repair dans un flacon rose dont les bénéfices sont reversés à l’Association. J’ai également reçu un mailing de Marionnaud qui propose toute une sélection sur leur site de « produits roses » dont une partie des vente va pour la recherche. Et ce sont loin d’être les seules marques à jouer le jeu et à s’investir en Rose.

Et au niveau local ?

Le Département 06 organise un dépistage du cancer du sein (comme beaucoup de départements à l’heure actuelle), en voici le descriptif :

Aujourd’hui, les professionnels de santé des Alpes-Maritimes vous permettent de bénéficier tous les 2 ans d’un dépistage de qualité.

Vous êtes domiciliée et assurée sociale dans les Alpes-Maritimes ?

Vous avez entre 50 et 74 ans ?

Ce dépistage est pour vous !

  1. L’invitation

Vous recevez une lettre d’Aprémas qui vous invite à prendre rendez-vous avec l’un des 128 radiologues partenaires de la campagne pour réaliser votre prochaine mammographie.

Cette invitation et la liste des radiologues peut vous être envoyée sur simple appel au : 04.92.29.72.81.

  1. L’examen de dépistage

L’examen de dépistage comporte, qu’il soit réalisé dans le cadre de la campagne Aprémas ou sur prescription médicale :

une mammographie (4 radiographies des seins). Ces radios seront comparées avec vos anciens examens si vous en avez. N’oubliez pas de les apporter le jour du rendez-vous.

un examen clinique des seins par palpation.

un complément radiographique et/ou une échographie sur proposition du radiologue, au cas par cas.

Les examens pris en charge sans aucune avance de frais sont la mammographie, l’examen clinique et les éventuelles radiographies complémentaires. Si une échographie est utile, l’examen sera remboursé dans les conditions habituelles de l’assurance maladie.

  1. Les résultats

Un résultat « positif » :

signifie qu’une image a été repérée sur la mammographie. Votre radiologue vous proposera une mammographie de contrôle à réaliser quelques mois plus tard, ou vous conseillera de réaliser d’autres examens pour affiner le diagnostic. Il faut savoir que plus de 80 % des résultats positifs correspondent à des anomalies bénignes du sein.

Un résultat « négatif » :

signifie qu’aucune image douteuse n’a été repérée mais, parce qu’il est difficile d’affirmer le caractère normal d’une mammographie, les radiologues partenaires du dépistage mettent leurs compétences en commun. Tous les clichés normaux sont transmis à Aprémas où ils bénéficient d’une seconde interprétation par un deuxième radiologue. En cas de doute, il sera proposé de refaire un cliché ou de compléter l’examen.

Cette collaboration des radiologues avec double interprétation des mammographies améliore les performances du dépistage. C’est une spécificité de la campagne organisée.

  1. Le suivi

Chaque femme ayant réalisé sa mammographie dans le cadre de la campagne de dépistage reçoit un courrier de résultat, de même que le médecin traitant et le gynécologue qu’elle a désignés dans son dossier.

En cas de test négatif, les femmes sont invitées à venir récupérer leur mammographie dans le cabinet de radiologie qui l’a réalisée. Elles sont prévenues qu’une prochaine invitation leur sera adressée dans deux ans.

En cas de test positif, Aprémas s’assure, en lien avec les médecins, que toutes les recommandations faites aux femmes (surveillance, examen complémentaire, traitement) ont bien été suivies.

La charte qualité de la campagne de dépistage :

  •  Une méthode de dépistage validée par l’Institut National du Cancer (INCa) avec double lecture des mammographies normales.
  •  Le contrôle qualité de chaque étape et l’évaluation régulière des résultats par Aprémas et par Santé Publique France (SFP – Institut de Veille Sanitaire InVS)
  •  L’implication de 128 radiologues exerçant dans 63 cabinets de radiologie des Alpes-Maritimes.

Pour toute information concernant cette campagne, appelez Aprémas au 04.92.29.72.81 ou par courriel : secretariat@apremas.org

La campagne de dépistage du cancer du sein est financée essentiellement par l’Etat, le Département des Alpes-Maritimes et les caisses d’Assurance Maladie.

#MammoCheck

J’en arrive enfin à la démarche lancée par Anne sur son blog et son compte Instagram ! Je vais reprendre ses mots car c’est hyper bien écrit :

Du 1er au 31 Octobre, je vous invite à poster une photo/story sur Instagram ou Facebook (en mode public) avec la mention #MammoCheck ! Cela pourra être une photo de vous, celle de votre agenda, celle d’un téléphone… ce que vous voulez ! L’essentiel est de dire que vous avez un Rdv pour une mammographie, que vous allez la faire ce mois-ci, que vous êtes à jour, que votre chérie l’est… que le message est bien passé et que vous avez vos seins en mains ! Et à la fin du mois je re-partagerai toutes les publications dans une story permanente ! Et le coup d’envoi c’est maintenant… via mon compte Instagram.

So'MakeUp Blog Octobre Rose

Crédit Photo Instagram @whataboutnice

Sa démarche est en outre soutenue par L’Association Rose Azur, association niçoise qui œuvre en partenariat avec  l’Institut du Sein Nice-Santa Maria pour accompagner les patientes atteintes de cancers du sein ou gynécologiques. Leur action passe par exemple par des espaces d’écoute et d’échanges, des ateliers gratuits (conseil en image, activités physiques et sportives, ateliers diététiques et nutrition, danse, sophrologie, yoga…), des coffrets cocooning. Leur but est d’offrir un environnement apaisé à ces personnes qui traversent des moments éprouvants.

Dernière info pour ceux et celles qui habitent dans la région : l’association organise une soirée caritative « En octobre, j’enlève le haut« . le 4 octobre 2019 (ce vendredi) à Polygone Riviera à Cagnes (Terrasse du Printemps). Au programme : apéritif dînatoire, cours de zumba, tombola, défilé de lingerie Coeur de Lys. L’entrée est de 10€ au bénéfice de l’Association.

*************************

Et voilà pour ce petit article qui change totalement de ce que j’ai l’habitude de partager.

Un immense merci à Anne pour avoir lancé cette démarche et à titre personnel pour m’avoir fait m’interroger sur le sujet un peu plus en profondeur.

Rendez-vous en commentaire comme d’habitude si vous souhaitez échanger sur le sujet !

A bientôt

So’

12 réflexions sur “Au revoir Septembre et bonjour Octobre…. ROSE !

  1. Anne dit :

    Ma chère Sophie,
    Je n’ai pas de mots suffisamment assez forts pour te remercier pour ton article et pour ton partage ! Les réseaux sociaux peuvent aussi être magiques et puissants ! Merci pour ta belle implication, ton soutien qui n’a pas de prix ! ❤

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s