Comment la pandémie et la crise du Coronavirus ont impacté la sphère beauté

Hello hello ! 

Comment allez vous en ce dimanche? Ici tout va bien, réveil sous le soleil et le ciel bleu après une semaine plutôt morose niveau météo alors ça fait du bien ! 

Et au réveil inspiration subite : je décide de reléguer l’article prévu ce jour à plus tard et je prends mon clavier pour vous partager une réflexion qui est la mienne depuis un moment maintenant.

Et oui deux mois de confinement puis un mois de déconfinement, ça fait cogiter.

Bon forcément vous l’aurez vu au titre, on va quand même parler beauté aujourd’hui, parce qu’on est dimanche et que le dimanche sur le blog c’est article beauté ! 

Je vous écris en one-shot : comme ça vient. Certains articles sont préparés en amont, avec une trame bien précise. D’autres au contraire se font sous l’inspiration du moment, sans fil conducteur prévu à l’avance. Du coup ne sais pas trop ce que ça va donner à la fin mais c’est aussi ça que j’aime dans l’écriture…

Bref ça vous tente? Alors let’s go ! 

******************************

Il y aura un avant et un après coronavirus. C’est évident, cela se voit déjà mais cela va aussi perdurer. Et cette constatation est valable dans de multiples domaines.

Pour aujourd’hui forcément c’est de la sphère beauté dont je vais vous parler mais il est certain que les choses vont bien au-delà.

Le coronavirus, Covid-19 de son petit nom savant, a pendant plusieurs semaines (mois) été cette chose un peu lointaine qui faisait des siennes en Chine. Je pense que la majorité d’entre nous n’avait pas du tout conscience au début de l’impact que ce virus allait avoir et de la vitesse à laquelle il allait se répandre.

Il est venu chambouler nos vies un 17 mars, en instaurant quelque chose de jamais vu auparavant  en France : un confinement massif de la population. Je ne sais pas vous mais pour ma part je suis passée par plusieurs phases de ressenti, pour caricaturer ça allait du « c’est rien vraiment ils exagèrent » à « on va tous mourir », avec pleins d’étapes entre les deux… 

La sphère beauté, car c’est bien de ça dont il est question dans cet article, a été impacté par cette pandémie et va continuer à l’être je pense pendant encore un bon moment.

L’industrie de la beauté à l’ère du confinement 

Le confinement a entrainé la fermeture de tous les points de vente physique, à l’exception des corners présents dans les boutiques alimentaires comme les hypermarchés.

Forcément cela a généralisé une très importante baisse des ventes. 

Les consommateurs ont dans un premier temps eu des priorités pour lesquelles la beauté n’était pas concernée : l’alimentaire, le papier toilette (it’s a joke).

Les ventes de maquillage ont drastiquement chuté durant le confinement. 

Plusieurs études ont révélé que les gens ne se maquillaient quasiment plus pendant cette période. 

Quelques domaines spécifiques dans la beauté ont rapidement tiré leur épingle du jeu : 

  • le savon (lié aux gestes barrières et aux recommandations de se laver les mains plusieurs fois par jour)
  • les produits capillaires (lié à la fermeture des salons)
  • Les produits dépilatoires et les vernis à ongles (lié à la fermeture des instituts)
  • Et plus généralement les produits soins du visage. Une enquête a d’ailleurs montré que les français(e)s se sont beaucoup moins maquillé mais ont plus pris soin d’eux durant cette période qu’ils ne le faisaient habituellement.

Les ventes en ligne dans le domaine des cosmétiques n’ont pas été celles qui ont progressé le plus rapidement en France. 

Les études montrent que les achats des français ont été en priorité liés aux produits de première nécessité. Par la suite les achats en ligne se sont élargis aux contraintes liées au travail et à l’école à domicile (fournitures de bureau…) puis aux divertissements. Ce n’est qu’après que les achats beauté ont trouvé leur place. 

D’une manière générale l’industrie cosmétique a du très rapidement s’adapter au confinement et à la fermeture de tous les points de vente. Les stratégies marketing des enseignes beauté ont dû être revues pour s’adapter à l’évolution de la situation.

Beaucoup de lancements de produits ou de marque ont été repoussés.

Les marques ont travaillé sur l’aspect réseaux sociaux, de manière plus intense.

Enormément de contenus ont été mis en ligne (que ce soit par les marques directement ou via des créateurs de contenu / influenceurs). 

Mon expérience :

Ma consommation en général a radicalement changé durant cette période de confinement  : je ne me suis contentée que du strict minimum, j’ai espacé les sorties courses au maximum et j’ai privilégié les achats alimentaires en drive. Je n’ai pas fait de shopping en ligne (a l’exception du drive) et j’ai évité au maximum les magasins physiques (supermarchés).

En terme de beauté je n’ai pas ressenti de manque particulier lié à la fermeture des boutiques car j’avais déjà pas mal de choses chez moi. Ça a même pour moi été l’occasion de prendre le temps de rédécouvrir certains produits de maquillage.

Je n’ai pas arrêté de me maquiller mais par contre je l’ai fait différemment. Ce n’était plus du maquillage quotidien comme je faisais auparavant. J’ai ressorti tous mes produits, je me suis amusée à créer des looks, j’ai reproduits des tutos makeup, bref tout un tas de choses que je ne prenait jamais le temps de faire.

Forcément ma consommation de produits de beauté a énormément baissé puisque je n’ai rien acheté durant ces deux mois, à l’exception de quelques produits d’hygiène dans mon drive. 

J’ai apprécié avoir accès à des contenus beauté sur les réseaux qui étaient différents de ce dont on avait l’habitude. Je pense par exemple aux lives sur Instagram, qu’il s’agisse de tutoriels makeup, de master class, de focus soins… Je trouve que marques et créateurs de contenu ont vraiment proposé de belles choses et j’ai apprécié avoir le temps nécessaire pour consommer ces nouveaux genres de contenus.

L’industrie de la beauté à l’ère du déconfinement

11 mai 2020 : déconfinement stade 1.

Les boutiques réouvrent, plus besoin d’attestation de sortie pour circuler.

Néanmoins ce n’est plus « comme avant ».

Port du masque obligatoire dans beaucoup d’endroits, nombre de personnes limitées dans les magasins ce qui induit des files d’attente à l’extérieur, mesures barrières.

Au niveau du monde de la cosmétique, l’impact est considérable : plus de testeurs en magasins, les présentoirs sont sous plastique, il n’est pas possible de manipuler les produits.

Avec un mois de déconfinement les choses ont un peu évolué, de nouveaux process ont été mis en oeuvre. Les enseignes beauté ont dû mettre en place une nouvelle façon de fonctionner pour pouvoir continuer à offrir un service de qualité. La part belle est fait aux testeurs à usage unique, à la désinfection systématique de chaque produit manipulé. Vendeurs comme clients ont du apprendre de nouvelles gestuelles, de nouvelles façons d’interagir en magasin.

Les mesures barrières ont fortement impacté la consommation dans le domaine des cosmétiques.

Le lavage des mains régulier et l’utilisation de gel hydroalcoolique a entrainé une consommation poussée de crèmes pour les mains par exemple.

Le port du masque a créé une scission dans les ventes de cosmétiques : les produits lèvres ont connu une baisse vertigineuse des ventes alors qu’à l’inverse les produits pour les yeux ont vu leur cote monter en flèche. 

D’une manière plus globale les attentes des consommateurs ont changé . 

Des études ont montré que le coronavirus est venu replacer la naturalité au centre des préoccupations des français. Les consommateurs sont plus attentifs aux formulations et ingrédients utilisés.

Le fait d’avoir été confiné pendant deux mois a fait prendre conscience aux gens que leur consommation pouvait être différente et qu’ils pouvaient en être satisfait.

Beaucoup de gens ont mis à profit ce temps passé chez eux pour ranger, trier, se débarrasser… Et au final se rendre compte qu’avec moins ils pouvaient être mieux. Donc forcément cela va avoir un impact sur le long terme au niveau consommation post confinement.

Mon expérience :

Au moment du déconfinement j’ai attendu un peu de « voir venir », je me suis contenté dans un premier temps des achats « essentiels » et peu à peu j’ai refais quelques boutiques. 

Le shopping post confinement est quelque chose de très particulier : faire la queue à l’entrée de chaque boutique, porter un masque, ne pas pouvoir essayer les produits, avoir un sens de circulation imposé…. Autant de choses nécessaires mais qui donnent une dimension très étrange au shopping. Il va falloir du temps pour s’habituer et en arriver à un moment plaisir, en tout cas pour ma part. Pour le moment quand je vais en magasin je suis plutôt concentrée sur le fait de bien suivre les règles, de ne pas toucher à tout et d’éviter la promiscuité avec les autres que véritablement sur le plaisir du shopping en tant que tel. J’ai d’ailleurs mis du temps à me faire une virée shopping juste pour le plaisir, la plupart du temps mes passage en magasins étaient liés à des recherches de choses bien précises dont j’avais besoin.

Niveau makeup et soins, j’aurais envie de dire que les choses n’ont pas changé et que je suis toujours autant passionnée… et pourtant…

Oui passionnée je le suis toujours autant.

Pour autant ma façon de consommer a changé.

J’ai du revoir mes routines soins car chez moi le port quotidien du masque a induit l’apparition d’imperfection plus prononcées. Moi qui n’avait habituellement pas ou très peu d’imperfections, j’ai passé mes premières semaines de déconfinement à bourgeonner (glamour bonjour ! )

J’ai donc adapté totalement ma routine soins. 

D’ailleurs j’étais déjà un peu relou sur ce point mais je privilégie encore plus les soins « no touch », à savoir les packagings sans contact où on a pas à mettre les doigts dans un pot de crème par exemple.

Niveau maquillage là encore les choses ont évolué. 

J’ai toujours eu plaisir à me maquiller aussi bien les yeux, que les lèvres et le teint. Je pouvais faire du très naturel comme du très chargé. 

Désormais il n’y a que les yeux que je maquille « comme avant ».

Niveau lèvres je ne mets plus de rouge à lèvres ou presque. Cela me soule qu’il transfère sur le masque et au final personne ne le voit (et moi non plus) donc cela n’a aucun intérêt. En plus avec la chaleur extérieure couplée à l’effet sauna du masque et des frottements sur les lèvres, le rendu n’est jamais joli donc pourquoi s’embêter?

Niveau teint j’aurais envie de faire des jolis makeup teint comme avant mais là encore cela fini toujours par transférer sur le masque et le rendu n’est jamais tip top après plusieurs heures.

J’ai donc fini par opter pour une routine beaucoup plus légère (à lire ici), un « service minimum » qui me convient très bien mais qui parfois est frustrant pour la passionnée de makeup que je suis. 

*******************

Voilà pour cette petite réflexion sur la sphère beauté et que l’impact qu’à eu (et qu’aura encore) le coronavirus.

Je suis curieuse de l’avenir, de savoir si un jour on reviendra à un « comme avant ». Curieuse aussi du challenge engendré par cette situation inédite et de voir comment vont évoluer les choses. de voir comment les marques et enseignes beauté vont s’adapter à cette nouvelle situation.

Je pense sincèrement qu’il n’y aura plus de « comme avant » identique, que forcément les choses vont revenir à la normale mais à une normalité qui ne sera plus celle que nous avons connu.

Je suis curieuse de connaitre votre ressenti là dessus : comment avez vous appréhendé la beauté pendant le confinement? Et après? Est ce que votre vision et votre consommation a évolué?

Rendez vous en commentaires pour en discuter ! 

A bientôt 

So’ 

4 réflexions sur “Comment la pandémie et la crise du Coronavirus ont impacté la sphère beauté

  1. Meili dit :

    Je suis d’accord pour ce que tu as écris, le confinement a permis à beaucoup de gens de moins consommer de cosmétiques, pour le moment les magasins attirent sa clientèle avec pas mal de promotions, perso j’ai continué à me maquiller comme d’habitude, j’ai suffisamment de stock pour tenir des mois, mais dès que les magasins beauté ont réouvert, je me suis précipitée quand même pour acheter, et pas question de fouiner et prendre mon temps…. ça c’est le changement en ce moment. En toute sincérité, je pense que les gens vont reprendre leurs vieilles habitudes comme avant, il faut juste encore un peu de temps, mais tu verras que le confinement n’aura pas vraiment faire changer les choses ! biz

    Aimé par 1 personne

Répondre à Meili Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s