Se démaquiller autrement…

Hello hello !

De retour aujourd’hui avec un article qui pour une fois ne sera pas une simple présentation de produits.

Il s’agira plutôt d’expliquer une démarche qui est mienne depuis quelque temps mais aussi (et surtout) de vous interroger pour savoir ce que vous en pensez, si vous passez par là également et si vous avez trouvé la solution…

Que de mystère me direz-vous ! Pour en savoir plus il suffit de continuer la lecture…

************************

Cela fait plusieurs mois maintenant que j’ai pas mal d’interrogations en terme de démaquillage, que ce soit sur les produits ou sur la façon de les utiliser.

Vous l’aurez peut être remarqué mais j’ai évolué depuis la création du blog, dans ma façon de consommer mais aussi dans ma façon d’appréhender ce que j’utilise.

J’essaie de faire plus attention à la composition des produits par exemple, en me renseignant au maximum. Démarche qui je trouve n’est pas simple quand on est novice en la matière car Internet est source de confusion : si on suit ce que disent certains sites ils ne faudrait plus rien utiliser du tout, alors que la réalité peut parfois être plus nuancée.

Je fais donc mon chemin petit à petit, en glanant des informations de droite à gauche, en tâtonnant et en essayant de me forger ma propre opinion.

Petit à petit je créé un cadre, en distinguant ce que je ne veux plus consommer de ce que je souhaite encore consommer mais améliorer.

Le démaquillage, avec quel produit ?

Niveau démaquillage je me suis longtemps cherchée, en terme de produits. J’utilisais beaucoup de lingettes car c’est ce qui me paraissait le plus efficace mais ce type de produit me dérangeait de plus en plus en terme d’impact sur l’environnement.

J’ai donc décidé progressivement d’en réduire l’utilisation et de me limiter à m’en servir en cas de voyages par exemple, quand je ne suis pas forcément en mesure d’emporter avec moi des produits liquides.

Je suis passée au démaquillants liquides avec coton j’ai essayé pas mal de choses différentes, sans jamais être totalement satisfaite. J’utilisais des produits distincts pour les yeux et le reste du visage, et j’avais besoin de pas mal de cotons pour venir à bout des maquillages un peu chargés…

Finalement j’en suis arrivé à mon coup de cœur qui dure depuis plusieurs mois maintenant : le démaquillant tonique bi phase à la lavande de Everbio Cosmetics.

Je ne m’attarderais pas sur le produit lui-même puisque j’y ai déjà consacré plusieurs articles dont celui-ci mais c’est définitivement mon démaquillant favori, que j’ai terminé récemment mais que je compte bien me reprendre.

Je teste également depuis peu la gelée lactante hydratante de Neutrogena que j’aime beaucoup, dont la texture est différente de celles que j’utilise habituellement.

Neutrogena gelée lattante hydratante démaquillante

Le démaquillage, comment ?

Je me suis ensuite posée la question de l’utilisation des cotons jetables. Il m’en fallait plusieurs pour démaquiller l’ensemble du visage et même si financièrement le prix n’avais pas forcément d’impact, j’avais une consommation importante ce qui me chagrinait en terme d’environnement.

Je suis passée ainsi des disques de coton classiques aux carrés de coton (type carrés pour bébés) où un seul carré me suffit contre 3 ou 4 disques.

Peu à peu et presque sans que je m’en rende compte, ma consommation a évolué vers quelque chose de plus « sain » et de plus tourné vers l’environnement.

Se démaquiller à l’eau ?

Plus récemment j’ai eu envie de passer à l’étape supérieure en tentant le fameux démaquillage à l’eau, dont j’avais énormément entendu parler sur les blogs ou les réseaux sociaux.

Etant abonnée à plusieurs box beauté j’ai reçu coup sur coup différents produits sur ce thème, notamment de la marque Glov.

Glov

J’ai ainsi eu deux échantillons : un mini format comme un gant de doigt, et la version un peu plus grande équivalente à un disque coton. Le principe ? Mouiller le coton et le passer sur le visage pour se démaquiller en un seul geste !

La réalité a été plus nuancée… Pour ce qui est du mini gant format doigt, un gros flop. Pas du tout pratique, beaucoup trop petit pour se faire une véritable opinion… Je ne me suis pas avouée vaincue et je suis passée au format disque. Là encore un flop. Niveau démaquillage en effet la matière était enlevée mais pas dans le détail.

Pour avoir quelque chose de net il me fallait insister beaucoup et bonjour les yeux irrités… La matière est beaucoup trop rêche à mon goût et vraiment pas agréable sur la peau, je n’ai donc pas du tout été convaincue.

Les choses ne se sont pas arrêtées là puisque je vous ai interrogée sur les réseaux (Instagram notamment) pour savoir ce que vous en pensiez.

L’une d’entre vous (coucou Alizée si tu passes par là) m’a d’ailleurs conseillé les gants démaquillants à l’eau de chez Primark et les ayant trouvés peu de temps après, je me suis lancée ! A 3€ les 3 gants en cas de flop je n’allais pas perdre grand-chose…

Au final j’ai été très agréablement surprise ! Le démaquillage se fait plutôt bien et surtout la matière est carrément plus douce que ce que j’avais testé avant ! Au final je m’en sert très souvent et je valide la chose !

J’ai également sur ma lancée testé leurs serviettes démaquillantes à l’eau, dont la matière est beaucoup plus douce que le gant et le format beaucoup plus grand. Là encore le résultat est très probant…

img_5228.jpg

Démaquillage : les cotons lavables ?

Tout cela est bien beau, se démaquiller à l’eau est sans doute le must en matière d’environnement, zéro déchet, pas de pollution des eaux…. Cependant je me suis un peu lassée et j’étais nostalgique de mon démaquillant chouchou, de sa sensation de douceur et de cocooning sur la peau et de son odeur à tomber…

Autre test donc : les cotons réutilisables et lavables à l’eau.

J’ai d’abord testé la lingette réutilisable de chez Sephora, qui est plutôt pas mal. Pas contre bémol, cette lingette devient très rigide en séchant et n’est du coup vraiment pas pratique à stocker.

J’ai testé une autre marque, Les Tendances d’Emma, dont j’entendais beaucoup de bien.

Le principe est le même que des cotons classiques, avec un démaquillant à appliquer dessus, si ce n’est qu’ils sont lavables et réutilisables.

Les Tendances d'Emma

Je dois avouer que bien que je trouve le concept génial, je n’ai pas été hyper convaincue du produit. L’utilisation est en effet semblable à un coton classique et cela démaquille tout aussi bien. Le lavage également est très facile et le coton ressort nickel.

Par contre gros bémol pour moi : la matière peluche énormément et ce n’est pas agréable d’avoir des résidus de coton qui restent sur le visage. Je suis étonnée de ne pas du tout avoir vu ce genre de retour dans les revues sur la marque, je me dit que j’ai peut être testé un lot défectueux, pourquoi donc ne pas tenter un nouveau test à l’occasion.

Se démaquiller autrement : le bilan ?

J’ai drastiquement réduit ma consommation de lingettes démaquillantes et grandement réduit celle de cotons jetables.

J’alterne entre démaquillage à l’eau avec mes gants de chez Primark (petit prix / grande efficacité) et les cotons réutilisables même si ces derniers ne me conviennent pas totalement. A ce niveau je suis encore en recherche du produit parfait, force est de constater que je ne l’ai pas encore trouvé et qu’il m’arrive encore d’utiliser des cotons classiques.

Je suis curieuse, qu’en est-il chez vous ? Comment vous démaquillez vous ? Rendez-vous en commentaires !

A bientôt, So’

5 réflexions sur “Se démaquiller autrement…

  1. jadesbeautytips dit :

    Comme toi, ma routine démaquillage a pas mal évolué. Comme je n’utilise plus que des baumes ou des huiles pour le démaquillage, je me passe quasi totalement de cotons (je les garde pour les toniques et lotions). J’avais aussi eu un gant démaquillant, le MakeUp Eraser, qui fonctionne sur le même principe que le Glov et j’avais vite trouvé le principe limité !
    Je n’ai encore jamais testé les cotons lavables, mais si la matière peluche, c’est pas la peine aha

    Aimé par 2 personnes

    • So’MakeUp Blog dit :

      Je vois qu’on est beaucoup à avoir cette démarche!
      J’ai aussi une lingette Makeup Eraser mais je n’ai pas encore pris le temps de la tester…
      par contre oui les cotons chez moi peluchent mais je n’ai pas lu de revues avec le même retour, peut être que le lot que j’ai testé avait un soucis…
      merci à toi pour ton passage sur l’article et pour avoir pris le temps de commenter !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s